Le Festival a besoin de vous ! Envoyez-nous vos commentaires grâce au questionnaire disponible sur ce lien !

Marcelle Tinayre

tinayre-marcelle-revolte-eve

Pour compléter les deux conférences d’Alain Quella-Villéger, voici des extraits de sa bibliographie, de la biographie de Marcelle Tinayre, ainsi que quelques liens complémentaires. Un grand merci aux auditeurs qui nous les ont transmis !

Belles et rebelles, le roman vrai des Chasteau-Tinayre

Au XIXe siècle, pour les femmes de la famille Chasteau-Tinayre, travailler, voyager, faire la révolution, devenir institutrice ou romancière, aimer à
corps perdu, furent autant d’expressions d’un même refus de la soumission, d’un même désir d’émancipation.

Louise Chasteau entreprit en 1899 des mémoires afin de témoigner aux générations futures, « entre le romantisme agonisant de nos mères, nées vers 1830, et l’individualisme militant qui anime aujourd’hui nos filles ». Victoire Tinayre, dont on fusilla le mari, crut fermement que la Commune apportait dans les plis de son drapeau rouge, la justice sociale. Leur fille et belle-fille Marcelle Tinayre (1870-1948), figure centrale de ce livre, personnalité riche, complexe, attachante, s’imposa comme romancière, féministe et co-fondatrice du prix Femina.

Fondée sur des archives totalement inédites, l’évocation de ces belles et rebelles, de leurs rêves et de leurs révoltes, de leurs peurs et de leurs bonheurs, véritable épopée familiale inscrite dans une traversée des siècles, de la Révolution française à la Seconde Guerre mondiale, constitue une audacieuse et passionnante entreprise de biographies croisées.

Deux autres ouvrages d’Alain Quella-Villéger :

Le marabout, la perruche et le singe, anthologie de textes de Pierre Loti, réunie et préparée par Alain Quella-Villéger.

Un tour du monde animalier sur les traces de Pierre Loti, qui fut l’ami des animaux, leur frère, leur défenseur. Des textes rares où se mêlent la pitié, la colère, l’humour et qui donnent à lire un aspect méconnu et attachant de son œuvre.

 

France Bloch-Sérazin, Une femme en résistance (1913-1943) 

Le rôle des femmes dans la Résistance, qui plus est juives et/ou communistes, est longtemps resté un point aveugle de l’historiographie des années 1940-1945. Cette biographie historique vient ainsi réparer un oubli en faisant renaître, à partir d’un travail d’archive rigoureux, la figure emblématique et méconnue de France Bloch-Sérazin, chimiste de premier plan et militante communiste engagée tôt dans la résistante française. France Bloch-Sérazin, « morte pour la France », a été arrêtée à Paris par la police de Vichy et guillotinée par les nazis à Hambourg en février 1943, alors qu’elle n’avait pas trente ans.

 

Ouvrages de Marcelle Tinayre :

La Révolte d’Ève, chroniques et autres textes, réunies et présentées par Alain Quella-Villéger

« Sous ce titre La Révolte d’Ève paraîtront plusieurs articles sur la condition sociale de la femme, l’amour et le mariage dans la société actuelle et la société future. Ces articles formeront plus tard un volume », écrivait, le 5 septembre 1898, Marcelle Tinayre dans La Fronde, le premier journal féministe en France. L’ouvrage ne parut jamais mais, sous ce même titre, les éditions des femmes-Antoinette Fouque présentent une sélection de chroniques publiées durant une trentaine d’années par la romancière.

 

Notes d’une voyageuse en Turquie, Préface d’Alain Quella-Villéger

1909, Constantinople. L’Empire ottoman est en crise, deux camps s’opposent : les révolutionnaires jeunes-turcs progressistes ; les islamistes contre-révolutionnaires. Marcelle Tinayre devient alors le témoin privilégié de ces affrontements. Ces violents bouleversements, au terme desquels le sultan Abdülhamit II sera déposé, permettent également à l’auteure de tracer le portrait d’une société en mutation.
La romancière entre dans les harems, assiste à des mariages, visite des hôpitaux, des écoles. Ce qu’elle découvre devient la matière sensible de ses écrits.

 

En lien avec la visioconférence consacrée à Marcelle Tinayre à Salonique :

La place des femmes près du front lors de la guerre de 1914-1918 étant évoquée, voici un lien qui évoque un groupe de femmes médecins, venue en 1917-1918 des Etats-Unis en France (texte en anglais) :

https://www.history.com/news/wwi-women-doctors-suffragists-france?utm_source=pocket-newtab

Récits parus dans la Revue des deux mondes

Ci-dessous, le lien qui permet d’accéder aux numéros de La Revue des deux mondes de l’année 1917 (Source : Gallica / BNF)

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32858360p/date1917.liste

Les récits de Marcelle Tinayre sont parus dans les numéros de janvier, avril, juin et septembre.

1_Revue_des_deux_mondes___15_01_17_Tinayre

2_Revue_des_deux_mondes___01_06_17_Tinayre

3_Revue_des_deux_mondes___01_04_17_Tinayre

4_Revue_des_deux_mondes___01_09_17_Tinayre

 

Marcelle Tinayre