Le Festival a besoin de vous ! Envoyez-nous vos commentaires grâce au questionnaire disponible sur ce lien !

“Sexisme et négligences de la postérité littéraire : le cas Marcelle Tinayre”

MT-aqv-couv-Eve
  • 22/03/2021
  • 10h00 - 11h00

Visioconférence avec Alain Quella-Villéger, animée par Alexandra Oury.

Marcelle Tinayre, belle-fille de communarde, cofondatrice du prix Femina, l’une des grandes plumes de la Belle Époque : entre George Sand et Simone de Beauvoir, une romancière féministe à redécouvrir …

Le lien youtube pour revoir la conférence :

 

Marcelle Tinayre

 

Alain Quella-Villéger

alain-quella-villeger.over-blog.com

Alain Quella-Villéger, né à Rochefort (1955), agrégé d’histoire et docteur ès-lettres en histoire contemporaine, spécialiste de la vie et de l’œuvre de Pierre Loti, se consacre aux récits de voyage, à l’exotisme, à l’histoire littéraire.
Coauteur de P. Loti dessinateur (Bleu autour, 2009 et 2019) et de P. Loti photographe (Bleu autour, 2012), a édité avec Bruno Vercier le journal intime inédit de l’écrivain (Les Indes savantes, 5 vol., 2006-2017, couronné par le prix Émile-Faguet 2018 décerné par l’Académie française). Son livre France Bloch-Sérazin (1913-1943), Une femme en résistance (Des Femmes-A. Fouque, 2019 ; rééd de poche mise à jour 2020) a reçu le Prix littéraire de la Résistance. Son Pierre Loti. Une vie de roman (Calmann-Lévy, 2019) a été couronné par le Grand Prix Jules-Verne de l’Académie de Bretagne et des Pays de Loire et par le Prix Brantôme de la biographie historique.

Biographe de Marcelle Tinayre (Belles et rebelles – Le roman vrai des Chasteau-Tinayre, Aubéron, 2000), il a réuni une anthologie de ses chroniques féministes (La Révolte d’Ève, Des Femmes/A. Fouque, 2017) et préfacé ses Notes d’une voyageuse en Turquie. 1909 (Turquoise, 2014) et la réédition de ses romans La Veillée des armes (Des Femmes/A. Fouque, 2015) et L’Oiseau d’orage (Le Carrelet, 2016).
Bourse Stendhal 2009, fondateur des Carnets de l’exotisme (1990-2005) et des éditions Le Carrelet en 2016, auteur d’une quarantaine d’ouvrages, pour certains traduits en turc, japonais ou roumain, il a notamment réuni une dizaine d’anthologies aux éditions Omnibus (Indochine, Istanbul, Polynésie, Balkans, etc.) et publié Voyages en exotismes. Ailleurs, littérature et histoire (Classiques Garnier, 2017). Ses Évadées du harem – Affaire d’État et féminisme à Constantinople, 1906 (Actes Sud/Babel, 2015) a été adapté en roman graphique (coscénariste : Didier Quella-Guyot, dessins : Sara Colaone ; Steinkis, 2020).
Co-scénariste de films documentaires : P. Loti, un homme du monde (Anekdota/FR3, 2011) et Le Mystère des ‘‘Désenchantées’’ (Anekdota/FR3, 2015) ; conseiller scientifique de Jean-Richard Bloch, une vie à vif (réalisé par Marie Cristiani, 2014) et de René Caillié, l’aventure africaine (réalisé par Pascal Sarrago, 2014).
À paraître au printemps 2021 : postface à J.-R. Bloch : Le Vieux des routes (préface d’Alberto Manguel, Le Carrelet) ; préface avec Gaultier Roux à P. Loti, Les Derniers Jours de Pékin (Magellan et Cie) et l’anthologie réunie et présentée par ses soins : P. Loti, Le Marabout, la perruche et le singe. Un tour du monde animalier (Actes Sud).

 

Alexandra Oury

© A. Oury

Alexandra Oury travaille en tant que journaliste littéraire depuis 2011. Elle a créé le blog « La vie des livres etc. », collabore à des revues littéraires ou à des expositions en lien avec le livre. Une part importante de son activité est consacrée à l’animation de rencontres lors de festivals, salons du livre ou journées professionnelles. Elle intervient également en milieu scolaire et à l’Université. À travers ces missions, elle cherche à promouvoir la lecture et la création littéraire sous toutes ses formes, à faire connaître et valoriser l’ensemble des acteurs qui font vivre la chaîne du livre.